Pourquoi consulter

Prendre un premier rendez-vous avec un psychologue ou un psychothérapeute n’est pas une décision facile, que ce soit pour la première fois et après des années d’hésitation, ou suite à un événement précis, ou après plusieurs tentatives qui n’ont « pas marché », suscitant un certain découragement.

 

Et pourtant, c'est aussi le rôle du psychologue-psychothérapeute de vous accompagner dans cette démarche, savoir entendre vos hésitations, vos incertitudes et leurs raisons afin de déterminer à deux la formule qui pourrait le plus correspondre à vos besoins. Il ne s’agit pas de trouver une « solution-miracle », mais d’essayer au moins d’apaiser certaines souffrances pour quelque temps. Et, dans les meilleurs des cas, il arrive que ces difficultés de l’existence soient résolues sur le plus long terme grâce à leur analyse, à la compréhension de leur origine, ou simplement grâce à une écoute qui permet d’avoir le sentiment d’avoir été entendu par quelqu’un. 

 

Afin que la psychothérapie soit accessible à tous, je propose dans mon cabinet situé à Saint-Ouen des consultations à prix aménageable pour les chômeurs et travailleurs à temps partiel, les étudiants, les parents isolés (famille monoparentale, veuvage), les parents ou enfants de familles nombreuses, les retraités, et diverses autres situations plus précaires (la liste n’est pas arrêtée).

 

En tant que psychologue et psychothérapeute, je peux recevoir adolescents, adultes et couples, notamment pour aider à surmonter les difficultés suivantes:


- Diverses difficultés relationnelles: amoureuses, familiales, professionnelles, etc.

- Manque de confiance en soi.

- Anxiété, dépression, stress, burn out, phobies. 

-Tous les « passages à vide » dits réactionnels, c'est-à-dire consécutifs à un événement déclencheur.

- Traumatismes, agressions, états de choc.

- Affections psychosomatiques (troubles du sommeil, maux de dos, etc.).

- TOC (troubles obsessionnels compulsifs), pensées obsédantes, ruminations.

- Problèmes d’impulsivité, de violences, d'agressivité.

- Mal être lié à l'identité ou l'orientation sexuelle (comme accepter ou faire accepter à l'entourage son homosexualité, par exemple).

- Addictions (alcool, jeu, cannabis, etc.).

- Troubles de la personnalité, troubles alimentaires (boulimie, anorexie).

 

 

Mais quelles que soient les raisons, l’important à retenir et qu’il n’y a pas de « mauvaise raison » de vouloir consulter : un effondrement suite à un événement en apparence banal peut être révélateur de problèmes qui étaient déjà présents, mais de façon discrète ou masquée. Il suffit donc de ressentir le besoin ou l’envie pour que ce soit déjà le signe que quelque chose, sans forcément être « grave » et nécessiter un long suivi, vous questionne ou vous préoccupe.