Consulter un psychologue pour manque de confiance en soi, partie 3

Le dernier grand domaine où le manque de confiance en soi s’exprime est la famille. Souvent le manque de confiance en soi des parents peut les amener à être trop stricts dans leur éducation, à vouloir que leurs enfants réalisent les rêves qu’ils n’ont eux-mêmes pas pu réaliser. Ils peuvent être parfois trop exigeants au niveau des notes, puis de leur réussite professionnelle. Mais pour comprendre d’où vient leurs exigences, il faut souvent remonter en arrière, et comprendre comment eux-mêmes ont peut-être développé un manque de confiance en eux suite aux trop grandes exigences de leurs propres parents, ou à travers des critiques verbales mal formulées ("tu n'es bon à rien", "on ne peut pas te faire confiance", "tu es menteur", "tu es fainéant"), ou non verbales, qui deviennent des prophéties auto-réalisatrice: si l'enfant entend vraiment ce que dit l'adulte - et c'est le plus souvent le cas - il le prendra pour argent comptant et commencera à se comporter conformément à la description que l'on fait de lui. Car même s'il se révolte en apparence contre la sentence, dans le fond une part de lui-même croit que le parent a toujours raison et qu'il est bel et bien tel qu'on le décrit (il est encore trop jeune pour faire la différence entre "ce qu'on pense de lui" et "ce qu'il est réellement": pour lui compte plus ce que l'adulte pense de lui). 

 

Beaucoup de psychologues considèrent qu’on passe sa vie à essayer de satisfaire ses parents, on ne parvient jamais totalement à s’affranchir de leurs opinions, même après leur mort. Une partie importante du travail de psychothérapie consiste donc à essayer d’atténuer la douleur de ne pas avoir réussit à satisfaire des exigences parentales, à les relativiser, les remettre en question, et à essayer d’identifier, parmi nos différentes aspirations, quelles sont celles qui correspondent vraiment à notre désir, et celles qui ne correspondent qu’aux désirs de réaliser les souhaits de nos parents.

 

Il n’est pas possible ni souhaitable de totalement se sacrifier pour réaliser les désirs de quelqu’un d’autre, mais il n’est pas non plus possible d’envoyer tout valser de son passé : une opposition totale à d’où l’on vient est souvent une fausse autonomie, prendre le contrepied « de » reste une réaction « par rapport à », donc une absence de liberté. La solution se trouve souvent dans la recherche d’un équilibre, d’un compromis entre nos désirs plus personnels et le désir de faire ce qu’auraient désirés nos parents. Il s’agit alors, pour retrouver la confiance en soi, de trouver des domaines où les deux désirs ne sont pas trop en opposition, pour ne pas avoir à tout sacrifier de l’un ou l’autre.  

 

Retour aux pages précédentes: 


Autres articles

Qu'est-ce qu'une psychothérapie d'inspiration psychanalytique?

Qu'est-ce qui distingue une psychothérapie d'inspiration psychanalytique d'une psychanalyse, ou le psychologue orienté par la psychanalyse et le psychanalyste? Cet article explique qu'il s'agit soit d'une différence dans la pratique, soit d'une différence dans la formation, soit les deux.

La consultation chez le psychologue est-elle remboursée?

Les consultations chez le psychologue ne sont en général pas remboursées, sauf exception: si le psychologue est également psychothérapeute, certaines mutuelles peuvent prendre en charge une partie des séances. Si ce n'est pas le cas pour votre mutuelle, voici quelques astuces pour consulter gratuitement ou à un un prix abordable.